Ô gentilhommes marcheurs, la vie de député est courte, si vous vivez, là où vous êtes, rappelez-vous, vous vivez pour marcher sur la tête des rois, dépêchez-vous le temps est compté !

N'étiez-vous donc que fausse barbe dans ce spectacle qui vous dépasse, pions avec des petits rôles à jouer, figurants ? Postillon d'un pouvoir qui vous roule chaque jour un peu plus dans la farine sale ?

Mais que la cravate faussement absente fut bonne, l'animation jolie que la cire luit et fait reluire, ô oui mon maître, la brosse, la brosse ! 

Hooligans au petit pied, voyous de pacotille, à la benne vous finirez bien plus vite que d'autres, mes usurpateurs de néant sans cale au pied !

Et ils diront à leurs enfants, "j'étais dans ce film pourri", de bonne foi peut être, je ne me souviens plus !