25 juillet 2018

Autopsie d'une lumière

J'ai mis du géraniol dans le parfum de mes photographies Je fonctionne par catégorie de Nature  et je capture le vent pris dans les oyats avec des masques et des récits réels en de jeunes déguisements rouges  Je touche les photons blancs qui libèrent leurs énergies Tout se fond, se dévie dans le  paysage blond en 450 nanomètres, je crée le bleu du vivant poème à Malo les bains Je crée le vivant poème, sans maillots ses seins J'ai le soleil et le vent et l'aube comme une sœur dans mes... [Lire la suite]
Posté par spacemat à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]