17 juillet 2018

Gérard Depardieu

J'aurai, encore une fois, à travers le train, rencontré l’une des paires de jambes les plus belles du monde. Comment le monde peut-il savoir que j’aime cela ? Je pars du talon avec mes yeux, je remonte sur le mollet, celui là est formidablement joli, rond allongé et de couleur adéquate, je monte encore, m’abime sur le genou, il est bien fait, ma paume s’y marie et puis ses cuisses rebondies que je juge douces. Les deux se rejoignent à l’endroit du bonheur, ici, je peux imaginer car il y a une jupe short bleu pour moi inutile.... [Lire la suite]
Posté par spacemat à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]