« Le masculin, c’est bien aussi, fit Sylvie, à Lille nous avons laissé un petit Serge de deuxième classe, ce n’est pas un nain mais il le fait très bien, il fait des études de tribologie, ça va tout seul ! »

« Il le fait très bien, c’est-à-dire ? » demanda miss Shiki tandis qu’Héléna Clintonvaki croquait ses belles poires.

« Bah, ça glisse, ça glisse bien, elle vient ici, elle frotte, c’est très agréable » précisa Sylvie Tatiana

« Vous n’allez tout de même pas nous apprendre où ça passe, je n’aime pas les bites, fit Marysa, j’en ai pris une, une seule fois cul sec et je n’ai pas aimé, trop dur, trop sec, manque de gras, autant prendre des gourdins de flics »

Le Week- end était terminé, toutes les troupes s’étaient dispersé, chacune retirée dans ses domaines. Madame Ô Wen et Héléna, son élève, étaient parties dimanche soir vers vingt-trois heures par le train de Valenciennes-Lille. Marysa Travin ne travaillait pas lundi, avait décidé d’aller rendre visite à ses parents du côté de Provins, un petit village nommé Chenu où ils se mourraient grave.

Julia Lazarilla et Marlène Dioras de leur côté avaient décidé de s’envoler pour l’Amérique du sud, good bye l’hôtel de ville, les responsabilités communales, les emmerdeurs.

Tatiana et Eléonore épuisées, voulaient rentrer sur Lille, elles partiraient lundi matin, la guide avait proposé de les abriter une nuit de plus près de Solesmes.100_0312

Vers quinze heures, elles étaient parties pour rejoindre leur petite coloc au cinquante-six mètres carrés où sans doute Serge les attendait avec un bon repas, elles étaient affamées.

A seize-heures trente, elles arrivaient devant le petit appartement et ayant perdu leurs clés dans la folie remue-ménage du week-end, elles avaient sonné longuement mais personne n’avait répondu. Le concierge avait un double qu’elles empruntèrent.

1897197873

Prés du lit, on pouvait apercevoir le corps du petit Serge inerte allongé sur le sol avec une marre de sang dans laquelle il baignait avec son Fourrier à côté, une lame de rasoir posée sur la page douze, encastrée dans les équations.

 

FIN