"Venez, dit-elle, je veux chiner sur votre continent miss Shiki, on dit que les chinoises ont des vulves excitables comme des nids de fourmis si on y met les pieds »

« Essayez-donc répondit madame Ô Wen qui écartait au maximum son entre-jambe pour laisser passer une main complète désireuse de caresser les parties sensibles. La position était celle du cumulé arrière ouvert et à mi-chemin comme pour un début de parturianisme.

« Ô quelle Chine, dit Marysa, sans col Mao, Tchang Kai-Chek est passé par là ?»  Demanda-t-elle. 

000_0417

« Bien sûr » fit miss Ô Wen dont les mollets ronds d’Oloron Sainte Marie étaient à dévorer comme elle le fit d’une pomme délivrée par une sorcière pour Blanche Neige.

« Blanche neige avait-elle des seins ? » inséra madame Ô Wen, les sept nains et leurs quatorze mains pouvaient- ils être satisfait ? »

« Je le crois, dit Marysa, les sept nains, je me suis laissé dire par quelques psychanalystes des contes, n’étaient pas nains du côté vit, il parait même que Joyeux, je crois, avait un appareil plus long que sa taille »

« Ça doit être impressionnant, dit miss Shiki, et Blanche neige était gourmande ? »

« Assurément ! » souffla Marysa qui attrapait un téton par son ventre dodu de la chinoise pour le porter et le triturer entre ses lèvres goulues et Lautreciennes.

« Vous le faites très bien » dit Miss qui découvrait ses nids d’hirondelles à queues d’arondes, ses bouillons chauds sur Marysa….