Notre œil humain au cristallin volcanique du « pays de glace », le feu qui court sous la neige,  soufflé de poussières et de cendres - comme à Herculanum : le temps s’arrête aux horloges du monde- est devenu opaque.

676317858

Médecin de nous mêmes , nous imaginons les causes métaboliques –diabète- ou toxiques après tant d’absorption de produits chimiques mais nous ne savons pas, sinon compter nos paysans parkinsoniens de nos campagnes pesticidées , les criquets meurent, et les abeilles désorientées souffrent du bon Aloïs Alzheimer ! Les tentatives d’opération sont dans les crises à répétition et voici « le temps du monde fini » où l’ écologie à nouveau, comme avant la science et les explications rationnelles, fait craindre que le ciel peut tomber sur la tête et les avions s'arrêtent.

                                                                                                                                                                                                                                                                            photo spacemat

Le même encrassement touchent nos usines mais nous n'arrêterons     pas le "flux tendu", "le juste à temps", malgré le suicide massif des réacteurs ouvriers qui ne supportent plus la cadence, "tourner plus longtemps" quelle folie quand nous savons que l'appareil vieillissant doit être jeté ! 

3820574142

 Gaïa a t-elle mal au ventre ? Ces rivières souterraines, artères de vie, expriment t-elles au pôle corticale , quelques souffrances migraines ?  Notre philosophie est une question, un étonnement ! Tout ne sera pas compris !

   Sur le ventre de Gaïa, nous avons vu, à longueur de milliers de kilomètres, des traînées de bitume qui n’en peuvent plus à longueur de journée de voir défiler ces camions en millions de tonnes, crachant leur fumée toxique : au sol aussi la cataracte et l'asphyxie guètent et

 

                             photo spacemat

Cauterets ne pourra pas accueillir tout le monde, Lourdes est abandonné !

   Que ferons nous ? certains disent "faire semblant de rien" : ils ne convainquent pas !