Maintenant je rencontre de plus en plus de jeunes en internat dans internet. Ils se coupent et ne veulent plus rentrer à la maison, rompent sérieusement avec des parents de toute façon en guerre et séparés ( beaucoup de diabolos dans nos modernités !).

Le repli est accompagné d'un autre monde dans lequel, parfois, ils gagnent un peu plus qu'à l'école : il y a des championnats.

   A l'internat de l'internet, on dort très peu et si l'on va à l'école, c'est pour dormir un peu. Les parents, les professeurs sont débordés de toute part.

   On ne sait plus très bien quelle société fut construite en ces jours nouveaux. Un délirant est monté sur la scène d'un théâtre de ses 16 ans, il joue avec une rollex au poignet.

   La radicalité s'insère à l'internat de l'internet et comme partout, ça bloque, on se parle mal.   

   Celui-ci, c'était tentant a filé un bon coup à ce vieux rabat-joie qu'il ne reconnait plus, écrasé sa cigarette sur le front lisse, il aimerait passer ce corps mort à la moulinette.

   C'est une âme errante internée dans son voyage au fil de l'eau et sans objet.